Kanelbullens dag, fête suédoise de la brioche à la cannelle

Comment ne pas aimer la Suède, un pays où les pâtisseries ont leur fête nationale ? Le 4 octobre, Kanelbullens dag, on célèbre ainsi la brioche à la cannelle, douceur favorite des Suédois.

Le kanelbulle tel qu’on le connaît aujourd’hui en Suède a été créé aux alentours de 1920, à un moment où l’on recommençait à mettre la main sur des denrées alimentaires rationnées pendant la guerre. Mais il faut attendre les années 1950 pour que la petite brioche s’exporte des cafés aux cuisines suédoises. Une économie florissante, des matières premières plus abordables et des fours plus performants ont ainsi fait du kanelbulle la pâtisserie chouchoute du pays.

Accompagnée d’un café, la brioche à la cannelle compose le parfait fika, pause goûter typiquement suédoise. Mais il existe toutes sortes de bullar : à la cardamome, à la vanille, à la pistache, et — mon préféré — à l’amande, le délicieux toscabulle.

D’autres pâtisseries et douceurs ont également droit à leur célébration ou à leur jour dédié : le semla, savoureuse brioche fourrée à la crème et à la pâte d’amande, se dévore à Mardi gras. Le 25 mars, pour Våffeldagen, on mange des gaufres. Enfin, le 6 novembre, on déguste un sponge cake décoré de massepain et de chocolat appelé Gustav Adolfs-bakelse en l’honneur du roi Gustave II Adolphe mort au combat à cette date en 1632.

Kanelbullar

Où déguster un succulent kanelbulle à Stockholm ?

À peu près partout, tant cette petite brioche est populaire. Mais voici deux adresses qui valent particulièrement le détour :

Vete-katten

Ce salon de thé, ouvert en 1928, est une institution stockholmoise qui mérite une visite n’importe quel jour de l’année.

Kungsgatan 55

Lun.-ven. 7 h 30-20 h, sam.-dim. 9 h 30-19 h

Vette-katten

Café Saturnus

Pour certains, les kanelbullar de Saturnus sont les meilleurs de la ville. Une chose est sûre : ce sont au moins les plus gros !

Eriksbergsgatan 6

Lun.-ven. 7 h-20 h, sam.-dim. 8 h-19 h

Café Saturnus
Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

About the Author

Catherine Derieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *