Day 28 : De Kagurazaka à Jinbôchô

Dimanche 8 août 2010 :

Aujourd’hui dimanche, je suis réveillée par des éclats de voix. Je tente de les ignorer et de me rendormir mais sans succès. Il semble que Saudi Boy et Godzilla, deux de nos colocs, fassent la java dans la pièce commune. Mais là où les choses se corsent, c’est lorsque l’on jette un coup d’œil au réveil… Il est 6h30 du matin ! Et les deux fautifs ne songent même pas à s’excuser lorsqu’on leur demande de baisser le volume.

Quelques heures plus tard, ma comparse et moi-même nous dirigeons vers la station d’Akebonobashi. Devant nous surgit un homme vêtu d’une veste traditionnelle… et de rien d’autre, à part ses chaussettes ! Nous sommes un peu éberluées à la vue de ces fesses impromptues et nous engouffrons dans la bouche de métro en retenant nos éclats de rire.

Nous arrivons à Kagurazaka, « little France » tokyoïte. Nous sommes immédiatement séduites. Le dimanche, la rue devient piétonne et de la musique s’élève (Sous l’océan, version japonaise). Nous croisons une épicerie où nous retrouvons des petites merveilles bien de chez nous : confitures Bonne Maman, chocolat Milka, Ferrero Rocher… Pas besoin de préciser que nous avons craqué pour quelques douceurs !

Nous nous arrêtons ensuite dans une librairie où un rayon rassemble d’étonnants magazines entièrement consacrés au réseau social Twitter, ou bien à Google, à l’I-phone ou l’I-pad ou encore à Windows 7 ! Étonnant. Mais c’est une tout autre revue qui attire mon attention : Tattoo Girls. 980 yens, c’est un peu cher, mais ça vaut le coup. J’ai entre les mains un bien bel objet : plus de 100 pages de photographies avec de très beaux designs de tatouages, un guide des salons nippons, les tendances actuelles… De quoi raviver mes envies !

Nous poursuivons la balade, en passant par Iidabashi jusqu’à Kudanshita où, intriguées par un immense torii, nous faisons un petit détour par le Yasukuni Shrine. Au moment de quitter les lieux, déjà presque vides étant donné l’heure avancée, nous croisons trois hommes en uniforme à l’air peu commode qui effectuent une marche militaire en brandissant des drapeaux… Pas étonnant que ce sanctuaire fasse polémique (par rapport aux nationalistes).

Nous ne traînons pas et reprenons la route pour Jinbôchô, le quartier des bouquinistes. Les boutiques sont déjà en train de fermer mais le quartier est agréable malgré tout.

Une très belle journée. Mon coup de cœur reste néanmoins Kagurazaka, un havre de paix. Bien que nous soyons dimanche, l’endroit est calme et il n’y a pas trop de monde. Nous y avons croisé quelques pâtisseries fort alléchantes. L’endroit rêvé pour un dimanche tranquille.

 

Prochaine escale :

Day 28 (suite) / Day 29

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

About the Author

Catherine Derieux


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/41/d373202883/htdocs/lignesdhorizon/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 399

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *