Day 25 : L’autre visage d’Harajuku

Jeudi 5 août 2010 :

Ce matin, avant de nous mettre en route pour notre destination du jour, nous sommes passées à une pâtisserie située dans Akebonobashi dori, la rue commerçante juste à côté de chez nous. Depuis le début du séjour, nous sommes en effet subjuguées par une publicité que nous voyons quotidiennement dans le métro : imaginez un ichigo daifuku (un gâteau traditionnel japonais à la fraise) de 40 bons centimètres qui vous fait de l’œil tous les jours ! N’y tenant plus, nous y sommes allées hier soir, mais, malheureusement, toutes ces petites douceurs avaient déjà été vendues. Nous y sommes donc retournées aujourd’hui en début d’après-midi… Et il n’y en avait plus non plus ! La vendeuse, lisant la déception sur nos visages, sort alors l’une de ces merveilles de derrière son comptoir. « Il n’est pas beau » (un petit morceau de fraise est apparent) « Cadeau ». Nous repartons, ravies, mordant à tour de rôle dans la pâtisserie. Eh oui, nous y retournerons demain.

Direction Harajuku ! Nous avions au départ dans l’idée de nous rendre dans la banlieue de Tokyo pour visiter un temple un peu spécial dont je vous parlerais en temps voulu. Mais nous étant endormies à 4h passées après avoir longuement discuté sous la couette de nos projets d’études, nous étions assez fatiguées ce matin. Et la guerre pour la douche a achevé de nous mettre en retard. Nous avons donc opté pour une ballade dans le quartier d’Harajuku.

Premier arrêt à Takeshita dori, toujours bondée, pour un nouveau purikura. Si nous nous débrouillons comme de vraies petites Japonaises pour ce qui est des pauses et de leurs timings, nous n’avons malheureusement pas vu qu’il y avait une deuxième cabine de customisation où nous attendaient nos clichés (il faut rappeler que tout est en japonais). Chaque étape étant sévèrement chronométrée, nous nous sommes retrouvées un peu bêtes, une fois devant le bon écran quand notre compte à rebours s’est achevé sans que nous ayons ajouté le moindre dessin à nos photos… Elles restent tout de même bien sympathiques mais la leçon est retenue ! Nous passons ensuite rapidement chez Bodyline où, contrairement à ce que nous avait dit Julie, c’est encore les soldes. Il y a même de nouveaux modèles ! Mais, étonnamment, aujourd’hui nous ne sommes pas tentées par les tenues de Gothic ou Sweet lolitas… Nous repartons les mains vides et poursuivons la visite.

Nous atteignons alors Harajuku Street, dans le prolongement de Takeshita. Il y a bien moins de monde, le coin est calme et agréable et l’on trouve de très chouettes boutiques ! Au 2F d’un petit building, chez G2?, une friperie vintage vraiment très chouette, je parviens à me raisonner devant une sublime veste verte à gallons mais je craque pour un petit sac « résistor ». Puis nous descendons au sous-sol où se trouve un magasin de mode unisexe. Ils ont de très jolies choses, mais malheureusement, la boutique va fermer le 31 août prochain.

Toujours dans Harajuku Street, nous faisons également une halte chez Putumayo, une boutique Gothic Lolita qui fait de sublimes bijoux. Nous notons également la boutique Romantic Standard dans nos coups de cœur. Les choses semblent bien parties pour que ce quartier soit notre destination finale, une fois l’argent de notre caution récupéré la veille de notre retour en France ! Surtout que la visite ne s’arrête pas à cette charmante petite rue… Nous poursuivons dans Cat Street, tout aussi calme et agréable. Nous nous rendons à Design Festa, un lieu assez atypique et fascinant qui rassemble des ateliers d’artistes, un bar (où l’on peut boire un verre les pieds dans l’eau, littéralement) et plusieurs salles d’expositions. Je tombe notamment sous le charme des tableaux de Sakoku Hoshino

Nous poursuivons notre promenade sur Cat Street jusqu’à Shibuya. En chemin, nous croisons un magasin entièrement dédié à la mode hawaïenne, un 700 yens shop et d’autres enseignes tout aussi attrayantes. Une fois passée Omotesando, cette large avenue où les grandes marques de luxe telles que Chanel ont pignon sur rue, le style de Cat Street se révèle plus chic et les prix plus élevés. Mais l’ambiance y reste très agréable.

Peu de photos du quartier dans cet article, mais un petit bonus pour compenser :

(Et dites-vous que son maître avait exactement le même look…)

 

Prochaine escale :

Day 26 : Tokyo Sea Life Park

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

About the Author

Catherine Derieux


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/41/d373202883/htdocs/lignesdhorizon/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 399

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *