Day 2 : Nakano

Mardi 13 Juillet 2010 :

Le premier réveil à Tokyo fut un peu rude, le confortable futon ne voulait pas nous laisser partir ! Mais nous avons dû nous arracher au sommeil pour aller clamer notre dû à l’auberge de jeunesse désertée.

Sur place, nous croisons deux énergumènes aux cheveux turquoise et aux jambes aussi fines que des baguettes agrémentées de massives chaussures gothiques qui désirent changer de chambre… Il semble que nous ne sommes pas les seules à rencontrer quelques difficultés. Heureusement, notre hôte de courte durée se montre très compréhensif et poli. Nous repartons soulagées et rassérénées par la bonne volonté des responsables de l’auberge Yadoya et avec la quasi-totalité de notre argent en poche.

En résumé : choisissez plutôt une autre auberge mais n’hésitez pas à aller prendre un verre dans leur petit café, cosy et chaleureux.

Nous avons donc profité de notre retour contraint à Nakano pour visiter le quartier, situé au nord-est de Tokyo, à deux stations de Shinjuku. Arpentant la rue piétonne commerçante qui fait face à la gare, nous n’avons cessé de nous exclamer devant les écouteurs au parfum fraise, les déodorants Rexena (oui, ici, rien n’est tout à fait pareil…), les boulangeries aux gâteaux en tous points semblables à ceux des mangas et des animés…

Au bout de cette rue couverte, nous pénétrons dans le Nakano Broadway, un centre commercial de trois étages et un sous-sol qui renferme notamment le magasin Mandarake, temple du manga et de la figurine.

Nous avons donc usé nos pieds fatigués dans les nombreuses boutiques, toutes plus incroyables les unes que les autres, jusqu’à échouer dans un fast food bien nippon : Noodles ! Au menu, des « eggu demi nudoru », soit des pâtes bolognaises à la japonaise (tomate fraîche et omelette en sus). Premières toilettes ultras technologiques (avec le rabat qui se lève automatiquement, le siège chauffant et la chasse d’eau intelligente) et prise de tête sur les règles du tri des ordures.

Puis nous reprenons notre périple à travers les ruelles colorées de Nakano.

Nous sommes ainsi tombées sur quelques petites perles telles que Ohashi (dans la rue principale face à la gare de Nakano sortie Sud, trottoir de droite), une adorable petite bonbonnière proposant toutes sortes de thé, ou encore Papabubble, superbe boutique où vous pouvez observer des artisans travailler le… caramel ! Nous avons fini l’après-midi à photographier les chats de Nakano et les rues animées qui les abritent. Cette promenade marchande a su nous rendre toute notre bonne humeur et notre enthousiasme.

Dans la soirée, surprise, un de nos collocs est rentré avec deux énormes boîtes de sushis que l’entreprise dans laquelle il travaille à Tokyo lui a données à la fin d’une fête au bureau. Nous nous sommes donc tous assis sur la terrasse pour dévorer le festin, mais même à sept, nous n’en sommes pas venus à bout. En tout cas, la soirée a été joyeuse et conviviale !

 

Prochaine escale :

Day 3 : Kamikaze / Shinjuku

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

About the Author

Catherine Derieux


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/41/d373202883/htdocs/lignesdhorizon/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 399

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *