Manly, un petit coin de paradis

Lundi 7 novembre

Aujourd’hui, nous nous levons un peu plus tôt que d’habitude car nous partons en expédition pour la journée. Nous attrapons un ferry à Circular Quay et… Direction : Manly, un petit coin de paradis aux airs de presqu’île coincée entre la baie de Sydney et l’océan Pacifique Sud.

Après trente minutes à voguer sur les eaux bleues, nous accostons et prenons d’assaut l’embarcadère. Nous passons rapidement les fast-foods et autres comptoirs de sucreries et nous dirigeons vers le Corso, une artère piétonne qui relie le calme port du côté de la baie à la plage. Enfin… la plage ! Nous nous empressons d’ôter nos chaussures et nous précipitons sur le sable doré. Rapidement, l’écume légère vient nous lécher les pieds. Je fais un bond : l’eau est glacée ! Ce n’est pas aujourd’hui que nous irons nous baigner. Cela ne nous empêche pas pour autant de profiter du soleil et de la vue.

Nous nous rendons ensuite au Four Olives, une sorte de brasserie italienne qui fait également traiteur. Thierry et moi tombons rapidement d’accord : deux clubs sandwichs de la maison, s’il vous plaît ! On nous sert deux monstres : sur deux étages s’étalent tomate, avocat, roquette et blanc de dinde. Le tout est accompagné de larges frites incroyablement croquantes. Autant dire que nous n’allons pas mourir de faim. Mais il faut prendre des forces car, cet après-midi, nous avons prévu de faire le Manly Scenic Walkway, un sentier qui fait le tour de la péninsule jusqu’à North Head, une falaise de grès.

L’estomac bien rempli, nous nous mettons en marche. Nous commençons par longer la côte, la mer battant calmant les rochers à notre gauche et de charmantes maisons colorées à notre droite. Rapidement, nous atteignons une charmante plage, plus discrète. Presque paradisiaque. Sur le chemin, nous croisons beaucoup de monde, quelques sculptures incrustées dans la roche ainsi que deux gros lézards nommés « Water Dragon ». Puis nous commençons à nous enfoncer dans le bush. Les rencontres sont alors bien moins nombreuses, excepté en ce qui concerne les lézards. En revanche, nous avons droit à une vue magnifique sur l’océan. Nous avançons progressivement dans les terres. Nous grimpons pas mal et la végétation se modifie peu à peu. À un moment, nous atteignons une sorte de plateau recouvert d’arbustes bas. On aperçoit des plages et des immeubles au loin.

Après une bonne heure et demie de marche, nous pensons arriver enfin à North Head, à la pointe de la péninsule. Nous débouchons alors sur une route et un plan nous indique que nous ne sommes même pas à la moitié du chemin ! Incroyable ! L’échelle de la carte indiquée sur notre petit guide doit être complètement erronée. Le soleil commence doucement à décliner. Nous jugeons donc peu raisonnable de poursuivre, sachant qu’il nous reste également le trajet du retour. Nous poussons donc jusqu’au visitor center où le plan indique un autre chemin formant une boucle avec celui que nous avons emprunté et devant nous ramener à Manly.

Le fameux centre en question ressemble plutôt à un groupe de bâtiments bas parsemés autour de vastes pelouses. Il y a très peu de monde et l’ambiance y est très étrange. Cela m’évoque vaguement le film « Calvaire » avec cette sensation malsaine qui flotte dans l’air. C’est peut-être seulement notre imagination mais nous ne demandons pas notre reste et filons en vitesse.

Rapidement, nous sommes complètement perdus. Nous longeons une route goudronnée, bordée de pavillons silencieux. Le sentier parcourant la végétation est bien loin… Nous demandons notre chemin à plusieurs reprises mais nous ne faisons que nous perdre encore plus. Nous errons dans le parking du Manly Hospital avant de retrouver une route. Nous choisissons de la descendre, ayant pour logique qu’à l’aller, nous n’avons fait que monter. Par chance, ce raisonnement s’avère payant. Après encore un bon moment de marche, nous apercevons le restaurant où nous étions venus déjeuner.

Pour nous remettre de cette (très) longue marche, nous nous offrons une glace surmontée d’un peu de Nutella chaud chez l’excellent Gelatissimo. Nous allons déguster notre cône sur la plage, faisant fi des quelques gouttes de pluie. Sur le chemin du retour, à bord du ferry, nous avons même droit à un magnifique coucher de soleil sur la ville, pour clore cette journée presque parfaite.

Pour voir l’ensemble de mes photos, c’est par ici !

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

About the Author

Catherine Derieux


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/41/d373202883/htdocs/lignesdhorizon/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 399

2 Comments

NowMadNow

Je ne pensais pas que Manly allait autant me plaire, mais en fait c’est beau, calme, la nature est assez bien préservée. Et il y avait des perroquets partout :)

NowMadNow

Reply
Cathy Mini

Oui, j’ai trouvé ça très drôle d’ailleurs. Chez nous, on a des pigeons et des moineaux. Quelques mésanges et merles pour les chanceux. En Australie, on a des perroquets de toutes sortes :) Je trouve ça assez génial ^^

Reply

Répondre à Cathy Mini Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *