Day 34 : Tokyo Pride Parade ! (et Day 35)

Samedi 14 août 2010 :

Aujourd’hui Tokyo arbore le drapeau arc-en-ciel. La ville n’avait plus eu sa parade multicolore depuis 2007. Il était donc hors de question que Marion-San et moi rations un tel évènement ! Et pourtant, c’est bien ce qui a failli se produire.

D’après nos recherches sur internet, le début des festivités est prévu pour onze heures. C’est donc légèrement paniquée que j’ouvre les yeux sur mon réveil affichant sournoisement « onze heures dix » (la sonnerie aurait dû retentir à neuf heures !). Je réveille ma comparse et, ni une ni deux, nous sautons dans nos vêtements et nous précipitons vers la station de métro. Arrivées sur les lieux un peu avant midi, nous partons à la recherche du défilé. Rien à l’horizon. Nous décidons de nous rendre au NHK Hall, à côté du parc de Yoyogi, point de départ et d’arrivée de la parade.

Et là, quelle surprise ! L’endroit rassemble un petit village de stands dédiés à la Gay Pride ainsi qu’une scène où se produisent chanteurs et orchestres. Un membre du staff nous accueille et nous annonce que le départ de la parade est en réalité prévu pour quinze heures. Nous voilà soulagées. « Vous voulez participer ? »

Nous n’hésitons pas longtemps. Assister à la Tokyo Pride Parade, c’est bien, mais carrément en faire partie, c’est mieux ! Nous choisissons notre char, le Summer Tokyo, associé à la couleur vert clair. On nous remet un ruban, témoin de notre inscription. Il nous reste quelques heures à tuer avant le départ, nous en profitons pour faire le tour des lieux et prendre quelques photos…

Des stands de maquillage bariolé, de tresses africaines, de sextoys. Il y en a pour tous les goûts. On nous distribue éventails, préservatifs et flyers divers. Mais le plus agréable, c’est cette ambiance bon enfant qui règne sur les lieux. Les gens se laissent volontiers photographier, on nous sourit, on nous adresse parfois quelques mots, tout le monde est détendu et heureux d’être là. Un vrai bonheur !

Quand vient l’heure du rendez-vous pour la parade, on nous met en rang par cinq. Il faut patienter un peu, plusieurs chars partent avant le nôtre. Il faut demander l’autorisation d’aller aux toilettes, on se croirait presque en colonie de vacances. Mais une fois en marche, c’est un joyeux bordel. Les gens chantent et dansent, brandissent des drapeaux arc-en-ciel. Nous défilons sur la route, une voie nous est réservée mais la circulation n’est pas bloquée. Les gens nous font signe depuis le trottoir, les ponts au-dessus des avenues ou de leur véhicule.

Lorsque le parcours s’achève, une haie d’honneur nous accueille au NHK Hall, avec orchestre et danseurs ! Le public acclame les participants. On a soudain l’impression d’avoir fait bien plus que juste déambuler dans les rues en souriant aux passants. On a participé à quelque chose de plus grand, quelque chose qui compte pour bon nombre de personnes. Et on repart avec l’envie de crier : « I was here ! I did it baby ! »

 

Nuit du 14 au 15 août :

Ce soir, nous avons rendez-vous avec Amélie à Shinjuku. Malheureusement, ses amis japonais n’ont pas pu venir alors nous décidons d’aller prendre un verre dans un pub à la mode nippone, Hub. Le litre de bière à partager, servi dans un pichet vertigineusement haut, coûte aux alentours de 1200 yens (un peu plus de 10€). L’ambiance est animée et sympathique. Confortablement installées sur notre banquette, nous parlons féminisme, débattons sur la vie en France et au Japon, partageons des anecdotes sur nos vies respectives. Nous passons un très agréable moment que nous décidons finalement de poursuivre au karaoké !

Dans une toute petite pièce au décor très kitsch et fluorescent, nous nous défoulons sur Lady Gaga et massacrons Bohemian Rapsody… L’heure passe très vite et nous nous promettons de remettre ça avec des Japonais ! Alors qu’Amélie saute dans un taxi pour poursuivre sa soirée à Nakano, Marion-San et moi rentrons à pied jusqu’à Akebonobashi, d’étranges et cacophoniques medley dans la tête…

 

Dimanche 15 août 2010 :

Aujourd’hui, c’est courses, lessive et rattrapage du retard sur le blog… Rien de bien passionnant donc, mais un repos bien mérité pour nous deux. À demain pour de nouvelles aventures !

 

Prochaine escale :

Day 36 : Yanaka

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

About the Author

Catherine Derieux


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/41/d373202883/htdocs/lignesdhorizon/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 399

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *