Day 14 : Parc Yoyogi

Dimanche 25 juillet 2010 :

Me voyant toujours malade suite à notre voyage en bus surclimatisé, Marion-San a eu pitié de mes yeux rougis et de mon nez qui coule ultra sexy. Nous avons donc programmé une journée tranquille avec un pique-nique au Yoyogi kôen, l’un des plus grands parcs de Tokyo.

Situé à côté de la station Harajuku, c’est un lieu très fréquenté le dimanche. Nous nous attendons donc à croiser une foultitude de Gothic Lolitas, mais nous n’avons droit qu’à deux étranges énergumènes : l’un prêt à épouser n’importe qui et à lui chanter une chanson dans la langue de son pays, l’autre revêtant une perruque rose sur son crâne luisant tout en brandissant fièrement une pancarte « free hugs » malgré la chaleur poisseuse.

Bravant courageusement la poussière qui s’élève sur notre chemin, nous arpentons les allées verdoyantes du parc à la recherche d’un coin de pelouse ombragé où nous installer pour déjeuner. Nous devons marcher un moment avant de quitter la partie boisée du parc Yoyogi puis, apercevant les premières pelouses, nous avons un peu peur en voyant les panneaux « off limits » plantés à leurs abords. Persévérantes, nous continuons notre recherche.

Notre ténacité est finalement récompensée. Nous tombons sur une vaste pelouse où quelques personnes se sont confortablement installées. Nous établissons donc notre campement à l’ombre d’un grand arbre et au son des corneilles qui se chamaillent un peu plus loin.

Après un déjeuner léger, Marion bouquine et j’écoute un peu de musique. Je réalise alors combien cela m’a manqué depuis mon arrivée au Japon. À Paris, pas un jour ne passe sans que ma playlist ne défile dans mes oreilles. Je me sens soudain plus détendue, même mon vilain rhume s’apaise un moment. Je prends quelques clichés inutiles où j’essaie de capter un peu du bien-être qui m’envahit…

Alors que nous nous apprêtons à partir, un étrange individu apparaît sur la pelouse en face de nous, accompagné de ce qui semble être son caméraman attitré. Il se met torse nu et commence des enchaînements d’arts martiaux. L’incongruité de la démonstration a au moins le mérite de beaucoup nous faire rire !

Sur le chemin du retour, nous croisons une procession de mariage shinto. Deux gardiens jouent les agents de circulation afin que les nombreux touristes laissent le passage libre. Nous rentrons tranquillement dans l’idée de passer la fin de l’après-midi au frais !

 

Prochaine escale :

Day 15 : [Akebonobashi]

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

About the Author

Catherine Derieux


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/41/d373202883/htdocs/lignesdhorizon/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 399

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *