8 weeks in Brisbane

Nous sommes début décembre et je viens de débarquer avec Thierry à Brisbane après une longue nuit dans le train. Alors que ce dernier traversait la ville au petit matin, nous n’avons vu défiler par la fenêtre que grisaille, zones industrielles, blocs de béton et bâtiments plus laids les uns que les autres… Autant dire que notre première impression n’est pas des meilleures et nous sommes d’autant plus inquiets que nous prévoyons de rester ici quelques mois et d’y chercher un travail pour renflouer les caisses. Heureusement, l’auberge dans laquelle nous allons séjourner les deux prochaines semaines est pleine de charme. Il y a même un vrai bureau sur lequel je peux travailler ! Quel luxe…

Très rapidement après notre arrivée, nous trouvons une chambre dans une colocation près du centre-ville. Ce n’est pas un coup de cœur, mais elle se libère à une date qui nous arrange et offre l’avantage de la praticité. En bonus, il y a tout de même une piscine et une salle de sport dans l’immeuble. Nous partageons l’appartement avec deux couples, des Colombiens que l’on ne croise que rarement et des Coréens pas vraiment causants ni vraiment axés sur la propreté. Heureusement, ces derniers quittent l’Australie le 1er janvier (bonne année !) et sont remplacés par un autre couple, coréen lui aussi, beaucoup plus sympathique.

Débarrassés de la question du logement, nous nous lançons donc dans la recherche d’un boulot. Malheureusement, ce n’est pas du tout la bonne période. Avec les vacances, beaucoup de magasins et restaurants sont fermés pour une période prolongée et les autres ont déjà réalisé leurs embauches pour les fêtes de Noël. D’après les échos que nous avons pu avoir, il ne faut pas trop espérer trouver un poste avant le mois de février. Décidément, après le « fiasco » de Sydney, nous manquons vraiment de chance !

Nous avons donc largement le temps de découvrir la ville : le quartier de Chinatown et de Fortitude Valley, le joli coin de South Bank où se trouve une plage artificielle (la seule de Brisbane), un marché et pas mal de restaurants alléchants, le mont Coot-tha ou encore le centre-ville, plus touristique et commerçant. Brisbane offre donc quelques coins sympathiques et n’est pas seulement une étendue grise comme nous en avions eu l’impression à notre arrivée. Mais il faut avouer que nous avons la sensation d’en avoir rapidement fait le tour et nous finissons par nous y ennuyer ferme.

Ainsi, le 1er février, après huit semaines sur place, nous décidons de prendre le large. N’ayant pas trouvé de boulot sur place, nous ne roulons pas sur l’or, mais comme nous avons chacun pas mal travaillé et économisé avant le grand départ pour l’Australie, nous avons encore suffisamment de réserve pour tenir quelque temps. Et après cette période un peu morose, nous avons envie de nous faire plaisir, de jeter un œil à ses destinations qui nous faisaient rêver avant le départ. Alors, en voiture Simone !

Photos by Thierry Tournié

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

About the Author

Catherine Derieux


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/41/d373202883/htdocs/lignesdhorizon/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 399

2 Comments

milou

Salut Cathy,
Je viens de tomber par hasard sur ce blog, alors que je cherchais plutôt à trouver des bouquins… Quelle coïncidence car j’étais également parti – mais en solo – en Australie – mais en 2008 -, à Brisbane, puis dans le bush. Sans le vouloir ton blog m’a plongé dans une belle nostalgie. Merci.
Ecriture simple et sans détours, bravo ! Ton autre blog littéraire est également intéressant.
Bonne continuation !

Reply
Cathy Mini

Salut Milou. Bienvenue sur le blog et merci beaucoup pour ce gentil commentaire :)
A bientôt !
Cathy

Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *